L’art du maître tonnelier

X

Sélection des douelles et mise en rose

A leur arrivée dans notre atelier, les merrains sont usinés pour devenir des douelles : ils retrouvent la blondeur du chêne et prennent une forme convexe. Chaque douelle est contrôlée systématiquement à la main afin de vérifier qu'elle a toutes les qualités qui la destinent à l'assemblage d'un fût.
Le tonnelier réalise ensuite l'appareillage à plat du fût, en assemblant les douelles une à une selon leur largeur pour obtenir le développé nécessaire.
Les douelles sont ensuite «mises en rose», première étape de fabrication de la barrique.

Séléction et mise en rose

30 April 2014 sushicodeur

Préchauffage et cintrage

La préchauffe est la première phase de la chauffe Radoux. Elle permet, par un apport thermique mesuré, de préparer le bois au cintrage nécessaire à la mise en forme des fûts. Cette première étape de préchauffe et d'humidification permet ensuite le cintrage de la base du fût à l'aide d'un cabestan et la pose des cercles de chauffe à l'autre extrémité : les douelles sont resserrées les unes contre les autres, et le fût atteint sa forme définitive.

cintrage de la barique

30 April 2014 sushicodeur

Bousinage

La deuxième phase de la chauffe Radoux est une cuisson lente et prolongée des fûts cintrés. Elle permet de figer la forme définitive du fût et de préparer la génération en profondeur des arômes. Le « bousinage », consiste à élever la température pour « toaster » le bois en profondeur. Elle permet un développement harmonieux et durable des arômes dans la zone d'échange entre le bois et le vin.

Le bousinage a fait l'objet d'études approfondies portant tant sur la diversification des techniques que sur l'étude factorielle des paramètres essentiels tels que le temps et la température. Suivant la durée de chauffe, l'intensité de la flamme, la température atteinte, le profil organoleptique du bois varie en compositions : plusieurs profils de chauffe, impliquant ou non un toastage des fonds, ont été étudiés par nos ingénieurs afin d'offrir à chaque vin la barrique qui lui convient.

bousinage

30 April 2014 sushicodeur

Organisation optimale de la chauffe

Radoux a mis en place une organisation de la chauffe permettant d'assurer une chauffe homogène du matin au soir. Une personne est entièrement dédiée au réapprovisionnement des braseros de façon à maintenir un niveau de flamme régulier.

Si le contrôle de l'évolution des températures est réalisé au pyromètre infra-rouge à visée laser, la chauffe reste une opération artisanale, réalisée manuellement sur des braseros alimentés par des sur-longueurs de douelles et encadrée en permanence par deux maîtres tonneliers.

contrôle de la température de chauffe

chauffe

30 April 2014 sushicodeur

Finitions

Après la pose des fonds ou fonçage, réalisée à la main, chaque barrique est échaudée : on la remplit avec de l'eau chaude, puis on la met sous pression, ce qui révèle le moindre défaut d'étanchéité éventuel. Agréée, la barrique est ensuite déshabillée de ses cercles, et poncée jusqu'à atteindre un grain de finition parfait.

Vient ensuite la pose définitive des cercles galvanisés, placés suivant le type de barrique ou la demande spécifique de nos clients, et pour nos barriques Tradition des cercles de châtaignier.

Marquage laser des barriques

Un second échaudage sur fût fini est réalisé afin de contrôler sa parfaite étanchéité.

Enfin, chaque fût est marqué au laser du logo de la tonnellerie et peut être personnalisé à la demande. Radoux est la première tonnellerie à avoir mis en place cette technologie garantissant des finitions parfaites.

30 April 2014 sushicodeur

Contrôle qualité avant expédition

Avant l'expédition, la tonnellerie Radoux procède à un troisième test d'étanchéité, grâce à une méthode exclusive sous pression d'air, qui permet de révéler d'éventuels défauts induits lors du ponçage. Chaque barrique est ensuite emballée avec précaution, accompagnée d'une notice explicative pour sa mise en service.

Controleur qualité

30 April 2014 sushicodeur