La chauffe

La signature du tonnelier

La chauffe est une étape essentielle dans la production de fûts de grande qualité. Sa maîtrise est un paramètre fondamental dans l’expression de la qualité organoleptique des bois.

Radoux concilie un savoir-faire artisanal et exclusivement manuel (contrôle visuel des douelles, pose des fonds, chauffe…) avec une haute maîtrise technologique garantissant ainsi une qualité, une homogénéité et une régularité parfaites de ses barriques.

Suivant la durée de l'opération de bousinage, la chauffe peut être Légère, Moyenne, Moyenne + ou Forte. Chaque niveau d'intensité procure au bois un profil chimique différent qui mettra en valeur des arômes distincts de torréfaction, d'épices, de vanille ou de noix de coco.

 

la chauffe

Maître Tonnelier

Une palette de chauffes

Aujourd'hui, en plus des différents niveaux de chauffe, la Tonnellerie Radoux a mis au point des techniques spécifiques afin de proposer six gammes distinctes : Pure, Révélation, Evolution, Classique, Forte et Intégration.

Ces chauffes originales ont été étudiées pour apporter selon le cépage, le temps d'élevage et la sélection des bois, une note boisée discrète ou plus appuyée et un apport tannique enveloppant ou structurant. Combinées avec les niveaux de chauffe, elles offrent au total une large palette pour les vins rouges, les vins blancs et les spiritueux.

 

Tableaux de préconisations

Nous avons établi une typologie répertoriant huit profils de vins et spiritueux afin de proposer, suivant les objectifs œnologiques recherchés, les modalités d’élevage les mieux adaptées :

  • Profil vins rouges concentrés et équilibrés
  • Profil vins rouges très mûrs
  • Profil vins rouges variétaux
  • Profil vins rouges  délicats
  • Profil vins blancs délicats et variétaux
  • Profil vins blancs mûrs et concentrés
  • Profil vins liquoreux et vins doux naturels
  • Spiritueux

Ces profils ont été déterminés en fonction des cépages, des caractéristiques au nez et en bouche des vins de base. C'est en fonction du contenant, de l'origine du bois, de la sélection de grain et de la modalité de la chauffe que nos recommandations précisent, pour chaque type de vin, les intensités aromatiques et structurantes, ainsi que les temps d'élevage optimaux. Plusieurs stratégies techniques sont suggérées pour ces catégories :

  • des chauffes plutôt basses pour un objectif de rafraîchissement ;
  • des chauffes longues ou intenses pour complexifier l'aromatique et gagner en sucrosité ;
  • des chauffes moyennes pour un bel équilibre arôme/volume ;
  • des fûts de plus grande taille pour réduire le rapport bois/vin ;

Cette liste n'est pas exhaustive et adaptable en fonction des styles de vins attendus.